Mon histoire avec les oiseaux…

Mon histoire avec les oiseaux…

Estela et Moi avons l’habitude de nous envoyer via Whattsap un émoticône représentant un perroquet…

Lorsque nous avons pris possession de notre Airbnb, nous avons fait la connaissance de Lolito, exactement le même perroquet, vert avec une tâche jaune sur la tête…Et nous avons partagé trois mois de moments extraordinaires en sa compagnie.

Nos oiseaux dans notre confinement:

 

Tous les matins, Lolito sortait de chez lui pour venir nous voir, parler dans un dialecte propre à lui, comme pour nous saluer, nous dire quelque chose, et par la même occasion nous réveiller.

Mais ce n’est pas tout! J’ai commencé à donner du pain à Lolito, puis les Maria Mulatas sont arrivées, puis les Colombes Rousses, puis d’autres.

Tous les jours, chacun venaient siffler à 7h pour nous dire, Eh Oh c’est l’heure du petit déjeuner!!

Alors ce petit rituel a duré trois mois, chaque jour son lot de surprises.

Nous ne faisions qu’un avec eux, ils venaient si près de nous, dansaient, chantaient, parlaient, mangeaient avec nous…Une expérience incroyable et si peu probable à la fois.

Les petites Colombes Rousses avaient pour habitude de se balader en zigzags, mangeaient du pain, du riz, elles picoraient tout le temps mais parfois se faisaient sortir violemment par les Marias Mulatas qu’il fallait alors recadrer, une vraie famille s’est créée autour de ces oiseaux, presque même une hiérarchie…Le confinement nous a permis de profiter de ce joyau de la nature, l’observer, partager.

Puis c’est au tour d’un oiseau dont j’ai oublié le nom, vert jaune noir et blanc, lui est venu quelques jours avant mon départ, étrangement, comme le Colibri qui une semaine durant venaient me voir tous les matins, pile devant moi, stationnaire, comme pour m’annoncer quelque chose?

Le Colibri est un messager, dans la Culture Inca, Aztèque voir Pré-Colombienne, sa signification est diverse mais il est le lien direct entre le ciel et la terre, et vient toujours annoncer une bonne nouvelle.

Chez les Arhuacos, il est la Mère de la Coca entre autres.

Bizarrement, quelques jours plus tard, je recevais la nouvelle qu’un vol KLM m’était proposé…   

La Maria Mulata quant à elle a bien une signification dans la Région de Carthagène, que je vous laisse découvrir au travers de ce lien.

Lolito, « Plumita » comme je l’appel, est une merveille de la nature.

Arrivé par hasard ici, José l’a gardé depuis tout petit et s’en occupe comme un enfant, c’est très émouvant à voir, et lorsque José ou Estela étaient au téléphone, Lolito faisaient la conversation, toujours dans son propre dialecte, au point que cela en devenait inaudible.

Estela passait la serpillière, Lolito la suivait partout, à la salle de bains, il voulait passer par la fenêtre pour entrer, et bien sûr dégageait tout sur son passage…

C’est qu’il avait son petit caractère, pour manger du yaourt, il savait presque nous monter dessus, par contre à l’inverse, s’il avait décidé qu’on ne s’en approche pas, nous goûtions au bec!

Tous ces oiseaux nous manquent, mais je sais que l’on se reverra très vite!

Un grand merci à Tanita pour tout cela, je suis sûr que nous nous rencontrerons enfin après cette crise.

Un grand merci à José et Nilda avec qui nous avons partagé de bons moments.

Vous nous manquez énormément…

Je vous laisse découvrir en images notre Airbnb et les oiseaux en questions ci-dessous. 

5 thoughts on “Mon histoire avec les oiseaux…

  1. Great – I should certainly pronounce, impressed with your website. I had no trouble navigating through all tabs and related info ended up being truly easy to do to access. I recently found what I hoped for before you know it in the least. Quite unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or something, site theme . a tones way for your customer to communicate. Excellent task.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *