SANTA MARTA

SANTA MARTA

Playa Cristal

Un peu d’Histoire:

 

Capitale du département du Magdalena, Santa Marta fût la première ville construite par les Espagnols, le 29 juillet 1525.

Trois navires furent dépêchés et dès leur arrivée un Fort fût construit.

Après la découverte du Peuple Tayrona, devant leur refus d’abandonner leurs coutumes, langue et croyances, les Conquistadors Espagnols les décimèrent.

Quelques uns eurent le temps de s’enfoncer dans les montagnes et notamment jusqu’à la Cité Perdue qui fût construite avant l’arrivée des Envahisseurs.

Dès les premières décennies des colonisations Espagnoles, la ville fût le théâtre d’attaques simultanées par les Anglais et les Français, parfois aidés du Peuple Tayronas.

C’est dans cette région qu’a eu lieu l’une des plus célèbres grèves d’Amérique Latine, où le 6 décembre 1928 les grévistes se retrouvèrent à Ciénaga devant les mitrailleuses de l’armée, faisant des centaines de morts.

De nos jours, activités portuaires et tourisme rythmes la vie de son demi million d’habitants.

Santa Marta est connue pour son magnifique et célèbre Parc Naturel National de Tayrona qui abrite le fameux Pic Christophe Colomb culminant à presque 6000m d’altitude, faisant de cette montagne la plus haute se jetant directement dans la mer.

Notre parcours:

 

Sans s’attarder dans cette ville coloniale, nous sommes partis rejoindre « Playa Cristal » située au Nord quasiment à la pointe de la Colombie et avant la frontière Vénézuélienne.

Nous avons pris un taxi qui nous a déposé à Taganga, magnifique petit village de Pêcheurs, passage obligé pour rejoindre « Playa Cristal » à bord d’une Lancha qui nous déposera une heure plus tard sur une plage paradisiaque et quasi déserte.

A notre arrivée, nos hôtes nous présentent leurs prises de pêche et nous laissent choisir quel poisson nous allons manger, puis relaxation, baignade dans ces eaux cristallines où les poissons viennent presque nous faire la bise tant ils sont proches de nous.

Une expérience unique dans un lieu naturel où la faune semble ne pas être effrayée par la présence humaine.

Nous repartirons en fin d’après midi, il est difficile de séjourner la nuit sur cette plage.  

Le village de Minca:

 

Estela m’a fait la surprise, comme à Santa Marta, de me faire découvrir une autre facette de la diversité de son beau pays, le village de Minca.

Après une petite randonnée de quelques heures dans la forêt tropicale, nous avons visité une finca.

Ce fût le jour au cours duquel j’ai connu le vrai goût du café, du sucre et du cacao, après une visite de la ferme.

Pour commencer, nous avons dégusté un café local accompagné de sucre de canne liquide directement tiré de la plante, ce fût excellent!

Pour terminer, nos hôtes, propriétaires des lieux nous ont proposé un cours sur le cacao, avec dégustation ainsi qu’un exposé sur la biodiversité de ces montagnes.

La végétation luxuriante est impressionnante, les papillons bleus intenses de la taille d’un ballon de hand-ball, les bambous immenses utilisés dans la construction locale mais pas que… 

3 thoughts on “SANTA MARTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *